bébé qui dort avec mains papa maman protection peur danger
Mon histoire,  Mum Expérience

Être maman c’est avoir peur à chaque instant

La peur commence dès le moment où l’on sait que l’on va être maman. On commence à avoir peur d’attraper une maladie, de manger un mauvais aliment, de tomber, ou simplement de perdre le bébé. Pourtant à ce moment là il ressemble plus à une lentille qu’a un bébé mais on l’aime déjà !

Je n’avais jamais ressenti cela avant d’être maman, c’est comme si nous étions en constante alerte. Tout peut-être un danger : « Ah il tousse, est-ce qu’il s’étouffe? », « Il fait du bruit en dormant, c’est peut-être la mort subite du nourrisson? », « Il pleure à chaude larme, il est peut-être malade… d’une maladie rare sans remède ?? »

Bref, je suis peut-être la seule mais je suis effrayé tout le temps !!!

Plus l’amour grandit plus la peur augmente…

Quand j’étais enceinte, j’avais peur mais je contrôlais mon corps. Je faisais attention à ce que je faisais, mangeais ou autre. Mais maintenant que Timao est là, on ne sait jamais ce qu’il va faire. Surtout maintenant qu’il commence à toucher à tout (et j’imagine même pas quand il marchera !!! ).

Plus Timao grandit, plus mon amour grandit et plus mes peurs grandissent. Il est confronté à tellement de dangers. J’aimerai vivre dans un monde idéal, où le mal n’existerait pas … Mais malheureusement ce n’est pas possible ! Alors j’imagine qu’on doit faire de notre mieux pour avaler notre peur, avancer tout en le protégeant.

Peur du futur

Quand je regarde un film avec un enfant à qui il arrive quelque chose, je m’imagine immédiatement que cela arrive à mon enfant. Et souvent je change de chaine… (très courageuse… 🙂 ).

Il y’a peu de temps, on a beaucoup parlé du harcèlement à l’école. Pour moi c’est un sujet hyper important (même si pour le moment Timao n’est pas concerné). Les enfants passent plus de temps à l’école qu’à la maison, il est donc important qu’ils se sentent bien et en sécurité. Quand j’entends des témoignages d’enfants qui ont déjà pensé au suicide, ou à se faire du mal: j’ai envie de me battre pour que ça n’arrive jamais à mon enfant. Tellement de choses peuvent être traumatisantes pour nos enfants, c’est effrayant.

En réalité, être maman est un job stressant en permanence. On a peur maintenant, on a peur pour plus tard, on a peur qu’il nous arrive quelque chose, qu’il se retrouve sans parents, on a peur du futur à chaque instant. Mais nous ne pouvons pas leur transmettre cette peur constante.

Ne pas transmettre sa peur à l’enfant

La dualité dans cette histoire, c’est que je suis aussi certaine que les peurs deviennent réalité à un certain point. Cela est très personnel mais j’ai une croyance comme quoi tout ce à quoi nous croyons se créer. Si nous avons une très forte peur à laquelle on pense constamment alors nous allons tendre vers cette peur.

Un exemple : « Si j’ai peur qu’une araignée rentre chez moi, je vais tout vérifier pour être sure que l’araignée ne soit pas là. Nous sommes d’accord qu’il y’a de grandes chances qu’il y en ait une (même toute petite). Vous vous direz « j’avais raison il y’a une araignée et j’ai très peur ». Mais si vous ne cherchez pas, la peur n’a pas de raison d’exister. Vous savez que vous avez peur des araignées en général mais ça ne vous perturbe pas dans votre quotidien.

C’est la même chose avec nos enfants voire pire. Ils sont dépendant affectivement de nous. Ils ressentent les mêmes choses que nous sans avoir la logique. Ce qui veut dire que lorsque nous avons peur, eux aussi mais sans savoir pour quelle raison. On transmet nos peurs à nos enfants, ce qui de temps en temps est bénéfique. C’est comme cela qu’ils deviennent un peu plus méfiant. Cependant, leur innocence est ce qu’il y a de plus précieux chez un enfant. La préserver est important même si parfois nous n’arrivons pas à nous contrôler.

Nos peurs nous font régir différemment

En tant qu’adulte, nous sommes souvent régit par ce précepte: Danger = Réaction. Et on pense souvent que nos enfants ont compris car c’est si logique ! Quand on crie « ne fait pas ça tu vas tomber » … On fait peur à l’enfant et BIM il tombe.

Bien sur il est de notre devoir de les informer des dangers, de les préserver. Mais je pense qu’il est important de leur expliquer avant toute chose la raison de notre peur. Souvent je me met à la place de l’enfant et me demande « Si je n’avais pas conscience du monde qui m’entoure, est-ce que je comprendrais pourquoi maman (ou papa) hausse la voix? » L’enfant lui ne se dira pas : « Oui maman a eu peur que je me fasse mal c’est pour ça qu’elle a crié … Je comprends mieux, en fait j’ai rien fait de mal  » 😉
Je me pose souvent cette question avec mes beaux-fils, n’étant pas (trop) impliquée émotionnellement, il est plus simple d’être rationnelle.

C’est tellement dur de se faire violence et de garder son sang froid alors qu’on est effrayé qu’il arrive quoi que ce soit à son enfant. Pour moi c’est une des choses les plus dure à faire en tant que maman.

Le mot de la fin d’une ImparfaiteMum

Avoir peur et protéger son enfant, tout en lui laissant la liberté d’expérimenter la vie. En lui inculquant des règles et les dangers possibles, sans qu’il soit focalisé dessus. Tout ça sans qu’il voit que nous sommes totalement effrayés et en anticipant pour qu’il ne soit pas confronté à certaines choses qui pourraient le marquer.

Et après ça … qui a dit que la vie de parent était simple ? Sans torture de l’esprit ? 😉

J’attends avec impatience vos commentaires juste en bas de cette page. Ce sujet est pour moi très perso et peut-être que je suis seule à avoir une peur panique ! Sincèrement, ça serait top de connaitre vos plus grandes peurs concernant vos enfants, et vos solutions pour ne pas paniquer à chaque instant !

A très vite 🙂

Coralia

2 Comments

  • Itier

    Article tellement vrai ! Je n’ai (toujours) pas d’enfant mais je trouve le sujet si juste.
    Finalement on est tous l’enfant de quelqu’un et les peurs se transmettent si facilement. Personnellement je n’ai pas l’impression d’avoir beaucoup de peur (un peu les insectes dans la maison quand même, j’ai la sensation de voir ma mère quand je m’observe face à la situation 😂), quoi qu’il en soit, on le voit aussi avec nos amis, on a tous des peurs différentes. Et ces dernières, on se rend compte qu’elles sont créées par les parents ou l’entourage avec qui l’on a grandi.

    Bref, déjà compliqué de gérer ses propres peurs alors ne pas les transmettre… toute une histoire ! Mais la vie fait toujours bien les choses 😊

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *